La reconversion professionnelle

Parfois subie, parfois choisie, la reconversion professionnelle est, dans une économie en pleine mutation, de plus en plus fréquente. 

En effet, sondage après sondage, certains signes ne trompent pas : ennui, stress, mal-être, manque de motivation ou de perspective d’évolution …  Dans ces cas, il est important de se recentrer sur soi et de réfléchir sur la stratégie à adopter pour réussir votre conversion.

 

Reconversion professionnelle : pourquoi et pour qui ?

La reconversion professionnelle c’est changer – souvent radicalement - de métier. Plus qu’une simple évolution professionnelle, c’est souvent un vrai changement de vie.

Tous les métiers sont concernés mais l'expérience a montré que certains secteurs – souvent nouveaux ou en pleine transformation – attirent particulièrement ceux qui cherchent une nouvelle voie : le digital, la formation, le conseil, le bien-être, le développement personnel, l’immobilier ou l’environnement.

La reconversion professionnelle touche aujourd’hui des individus de tout âge et de tous horizons. Après avoir passé quelques années dans un job qui semble ne pas tout à fait me correspondre, il arrive fréquemment qu’on se pose la question : et si je faisais enfin quelque chose qui me plaît vraiment ? Il est fréquent qu’un évènement de « rupture » crée alors l’occasion de sauter le pas (licenciement, déménagement …) et ça y est, je me lance. Se lancer ok, mais comment ?

 

Les étapes à suivre pour une reconversion réussie

Pour établir une stratégie de reconversion professionnelle, voici notre petit guide en 3 étapes simples :

 

Étape 1 : Je fais un état des lieux de ma situation

Avant de se reconvertir, il faut mieux commencer par un état des lieux de ma situation actuelle versus ma situation future. Pour cela, je liste les avantages et les inconvénients de chaque situation mais aussi les contraintes générales, les revenus / dépenses existants ou attendus. Je vous rassure, cela n’a rien de très compliqué :  un simple tableau comme celui présenté ci-dessous peut vous aider à y voir plus clair.

Ma situation actuelle

Mes rentrées financières Dépenses
Points forts Points faibles

Ma situation future

Mes rentrées financières Dépenses
Points forts Points faibles

Grâce à cette méthode qui ne prend que quelques minutes, je peux appréhender les enjeux de ce changement. Cela me permettra d’anticiper les contraintes et les risques liés à ma nouvelle activité (et oui, rien ou presque ne fonctionne exactement comme on le souhaiterait) et d’ajuster mon projet en conséquence.

 

Étape 2 : J’évalue mes compétences    

L’étape suivante consiste à évaluer mes compétences. Est-ce que je possède l’expertise nécessaire pour changer de métier ? Ai-je besoin d’une formation ? Quelles sont les compétences que je peux réutiliser ? Quelles sont les compétences que je dois acquérir ?

Ici aussi, un simple tableau suffira à y voir plus clair.

Mes compétences actuelles

Ce que je sais faire Mes faiblesses
Outil que je maîtrise Outils non maîtrisés

Après la reconversion

Ce que j’aimerais savoir faire Ce que je ne souhaite pas savoir faire
Outils que j’aimerais maîtriser Outils indispensables à maîtriser

Ce bilan de compétences m’aidera à mieux connaître mes atouts, mes lacunes potentielles mais surtout à me projeter dans mon futur métier en me demandant ce que j’aimerais apprendre et faire, de quoi rester motivé !

 

Étape 3 :  Je réalise une étude de marché

Finalement, la dernière étape consiste à bien comprendre mon nouveau secteur d’activité. Je vais alors tenter de répondre aux questions suivantes : Quel est le marché de l’emploi dans mon secteur cible ? Qui sont mes futurs clients ? Qui sont mes futurs concurrents ?

Ici, il s’agit de s’assurer que le contexte économique de ma nouvelle activité est favorable. Pour me renseigner, je peux me rapprocher des Chambres de Commerce et d’Industries. Internet fourmille d’informations sur tous les secteurs d’activité. Je peux consulter les sites de me futurs concurrents ainsi que les blogs et les forums sur la nouvelle activité. Et pour aller plus loin, voici un petit guide pratique pour rédiger une étude de marché détaillée : https://www.my-business-plan.fr/etude-de-marche

 

Le portage salarial : Une transition en douceur

Une reconversion professionnelle ressemble souvent à un saut dans l’inconnu. Cela peut être une transition délicate à gérer. C’est un moment d’excitation car on se lance dans une activité qui nous plaît vraiment mais c’est aussi un moment de doutes et de craintes concernant la démarche à suivre.

Dans ce contexte, le portage salarial peut faciliter cette transition. Ce dispositif permet de déléguer toute ma gestion administrative à une société de portage spécialisée (rédaction des contrats, envoi des factures, suivi des règlements, déclarations sociales, assurances, etc.), ce qui me laisse plus de temps pour me consacrer à l’essentiel : réussir ma reconversion.

Beaucoup de travailleurs indépendants se plaignent de passer beaucoup trop de temps noyés dans la paperasse, temps qu’il serait plus utile (et rentable) de consacrer à la recherche de mes nouveaux clients et à la réalisation (avec succès) de mes prestations.

Autre avantage :  le portage salarial ne demande pas de chiffre d’affaire minimum. Le statut de Porté permet de commencer une nouvelle activité en douceur, à mon propre rythme. Je peux ainsi tester la viabilité de mon activité plus sereinement.

Si je reste inquiet à l’idée de changer de métier du jour au lendemain, pourquoi ne pas rester salarié et commencer une seconde activité en tant qu’auto-entrepreneur ou salarié porté ?

 

Contrairement à l’auto-entrepreneur, le salarié porté conserve tous les avantages d’un salarié. Il cotise au régime général de santé, de retraite et au chômage des salariés. La prévoyance et les assurances professionnelles sont également pris en charge.

 

Pour conclure, la reconversion professionnelle est souvent un projet de vie visant à trouver ou à retrouver la motivation et un certain bien-être au travail. Alors, posez-vous quelques instants avant de vous lancer. Soyez optimiste et enthousiaste mais restez réaliste sur vos chances de succès et sur le chemin à parcourir.

Nous espérons vous avoir aidé avec cet article et avoir répondu à vos interrogations. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et de vos retours d’expérience !

Comment trouvez-vous cet article?

Cliquez sur une étoile pour le noter!

Note moyenne: / 5. Nombre de note:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *