Auto-entreprise et entreprise individuelle : quelle différence ?

Vous hésitez entre l’auto-entrepreneur et l’entreprise individuelle ? Le Guide du Freelance vous dévoile tous les aspects de ces 2 statuts.

Comment créer son entreprise ?

L’inscription au statut de l’auto-entrepreneur est très rapide. Il suffit de s’inscrire en quelques minutes en se rendant sur le site de l’auto-entrepreneur. En quelques minutes, l’internaute peut se créer un statut juridique pertinent sur la durée. Pour la création d’une entreprise, le délai est beaucoup plus long. L’internaute doit remplir un dossier complet au Centre de Formalité des Entreprises concerné.

La limite du chiffre d’affaires

Le principal inconvénient de l’auto-entrepreneur demeure le plafond du chiffre d’affaires.

>>> Le chiffre d’affaires est limité à 82 800 € pour une activité de vente de marchandises et 33 100 € pour une activité de service.

Dès que le plafond est réalisé, l’auto-entrepreneur bascule immédiatement vers le régime de l’entreprise individuelle. Vous deviendrez une EIRL et vous serez soumis à l’impôt sur le revenu. Ce passage d’auto-entrepreneur en entreprise individuelle doit être anticipé le plus tôt possible, car il change en soi beaucoup de paramètres pour l’entrepreneur. Il va changer de statut et de caisse de cotisation en basculement automatiquement en société individuelle. Le montant de ses charges sera plus élevé. Il devra facturer de la TVA dès le premier jour du mois ou le plafond est atteint. Toutes les factures devront intégrer la TVA. L’entrepreneur change de régime fiscal l’année du seuil majoré. En cas de franchissement du seuil au cours de l’année, il faut refaire la comptabilité l’année de franchissement du seuil majoré.

L’entrepreneur en entreprise individuelle n’a pas de plafond.

L’aspect fiscal

Il y a une vraie différence entre l’auto-entrepreneur et l’entreprise individuelle. Vous devez vous inscrire au régime des indépendants (RSI), un régime qui fait l’objet de nombreux dysfonctionnement actuellement. Une entreprise individuelle paye l’impôt sur les bénéfices.

Il est important de bien notifier que la comptabilité est simplifiée dans le cas de l’auto-entreprise. L’indépendant n’a pas d’obligation de tenir de livret de compte. Un simple fichier de suivi suffit. A contrario, le statut d’entreprise individuelle oblige l’indépendant à réaliser un livret de compte et avoir un vrai suivi comptable.

L’aspect social de l’auto-entreprise

>>> L’entrepreneur individuelle paye les impôts sur ses bénéfices.
>>> L’auto-entrepreneur paye des impôts sur les ventes qu’il réalise.

Le montant des charges peut être très différent entre l’auto-entrepreneur et l’entreprise individuelle. Il apparaît important de se tenir au courant (notamment auprès d’un expert-comptable) afin d’éviter les déboires avec l’administration.